main article

Appliquez la méthode Macron à votre business


 

Le sujet principal de Just Amazing est de faire exister ou survivre les marques et les personnes dans le nouveau monde digital. Avouons que la performance d’Emmanuel Macron ces derniers jours est un cas d’école pour toute entreprise qui cherche notoriété, réputation et un maximum d’adeptes dans un minimum de temps…

Il ne s’agit pas de juger son programme politique — il faudra du temps. Il s’agit de tirer le meilleur de sa méthode de communication a priori très efficace. La voici en 6 points.

 

1/ Branding & Personal Branding à la fois

A la manière d’Elon Musk, Emmanuel Macron joue à fond la schizophrénie de sa marque personnelle construite en parallèle de sa marque-mouvement (En Marche!). L’une nourrissant l’autre de façon vertueuse et complémentaire.

La marque-mouvement (EM! En Marche) possède une identité/logo simplissime, voire minimale, nous sommes dans le non logo avec un point d’exclamation qui souligne l’action.

Capture d’écran 2017-05-15 à 10.05.44

 

En parallèle, le personal branding d’Emmanuel Macron (EM également) est un mix magique de storytelling : son histoire, sa femme-mentor, le banquier, son courage, les rumeurs, le gendre idéal (il est jeune et beau) avec une élégance permanente (il est sérieux) tout le temps en mouvement (plein d’énergie, travailleur, sur le terrain). Le décor est planté. Sans lien permanent avec les médias (vs les 30% du temps d’Hollande), il est parvenu à une couverture presse impressionnante, car il fait vendre !

 

Capture d’écran 2017-05-11 à 12.25.00

Fil Instagram du candidat, un parfait mix de photos terrain, meetings & citations

 

2/ Etre là où sont les gens

Dans le cas présent, c’est la rue (plus de 70 déplacements en un temps record) et le monde numérique avec deux écosystèmes liés mais autonomes.

D’un côté, le mouvement avec le site web de recrutement-adhésions-dons et l’ensemble des réseaux sociaux qui générent du trafic vers ce site : 3.8M visites en avril ! Résultats 240.000 membres (déclarés), au dessus du PS en … un an !

Et en parallèle, l’écosystème du candidat, qui génère bien plus d’abonnements et d’engagements que le mouvement, il redirige lui aussi vers le site central. A cela s’ajoute des écosystèmes ciblés, comme “ les jeunes avec Macron ”. Pour annoncer la couleur, le 9 mai, il a fait sa première déclaration … sur YouTube !

Capture d’écran 2017-05-15 à 10.12.36

Le mouvement multiplie les canaux, quand le Chef se concentre sur ce qui est le plus efficace…

 

3/ Savoir écouter

Obama avait inventé la méthode pendant sa campagne : faire remonter les insights du pays, qu’attendent les électeurs ? Aujourd’hui, le big data permet de traiter tout cela encore plus vite. La start-up Liegey Muller Pons a permis de régler cela pour Macron en écoutant-crunchant les données du pays, réseaux sociaux compris.

 

Capture d’écran 2017-05-11 à 12.45.35

 

4/ Délivrer des messages simples

Connaître les insights c’est bien, les reformuler clairement à travers discours et programme c’est mieux. La langue de bois politicienne a ainsi été brisée, par des mots simples, naturels et compréhensibles par tous. Toutes les newsletters d’avant élection étaient construites pour être partagées et donnaient au maximum 3 arguments de vote. Donc voici un homme, un chef (la façon dont il est nommé à l’interne) avec des convictions fortes, répétées sans cesse. Plus c’est clair, plus on partage…

 

Capture d’écran 2017-05-11 à 14.44.44

 

Capture d’écran 2017-05-15 à 10.31.44

                                                         Questionnaire d’adhésions à En Marche !

 

5/ Casser les codes

On peut quasiment parler d’ubérisation politique. Cet homme est parti de zéro et a créé un mouvement et non un parti. Il a bâti sa réputation à l’opposé des recettes habituelles : il n’a jamais eu de mandat, il a refusé les primaires, il collecte des fonds de façon transparente à Londres et NewYork. Il n’y a plus de militants mais des helpers qui font avancer le mouvement. Il impose l’égalité hommes/femmes et une “first lady” intelligente. Il prend des risques publics maîtrisés, loin des élites, en s’affranchissant de Havas et Publicis, les canaux usuels du pouvoir, sa vie ressemble à la votre… Bref courage, innovation, transparence, cool attitude et proximité, il fait vieillir tous les hommes politiques même Baroin.

 

 

6/ Cool Control permanent

Le candidat responsabilise totalement une équipe volontairement réduite dont il exige beaucoup. La start-up nation est en route ! Il consulte, écoute mais décide seul, pas besoin de souligner qu’il n’y a qu’un chef. Son self-control lui permet une gestion de son image très cohérente. Il n’hésite pas à affronter/régler les problèmes lui-même (Whirlpool, Salon de l’agriculture, et les rumeurs sur son homosexualité). Une relation très distante avec les médias le protège, fini les petites phrases et le “off”. Il est au centre d’une équipe soudée dont aucune fuite ne s’échappe…

La grande idée fut d’accepter le fameux documentaire que TF1 a diffusé à chaud le lendemain de l’élection. Le meilleur des outils de com. pour construire le mythe en marche : une histoire forcément épique, construite autour de gros plans vérité mélant les héros, la team et les français. Tout cela sans final cut demandé par le héros. La classe.

 

 

A vous de jouer et contrairement à Emmanuel vous n’aurez pas forcément autant de chance que lui, vos concurrents sont peut-être plus agiles et plus numériques que vous ! Mais dans un pays où le futur Président écrit lui- même sa dépêche AFP sur son mac, il y a un truc profond qui change…

Retrouvez-nous chaque jour sur Twitter, inscrivez-vous à notre newsletter sur notre site ici.

 

Vous aimerez peut-être aussi